Les trois types différents d’abeilles dans une ruche

La majorité des abeilles dans une ruche sont des femmes et, ce n’est pas surprenant, elles effectuent tout le travail difficile. Une colonie d’abeilles est une société incroyablement organisée. Nous appelons cela un superorganisme parce qu’ils travaillent tous ensemble harmonieusement, presque comme s’il s’agissait d’un seul animal. Il n’y a en fait que trois types d’abeilles dans une colonie d’abeilles mellifères.

Alors, quels sont les trois types d’abeilles dans une ruche? Une ruche ne contient qu’une reine et un nombre variable d’abeilles ouvrières et d’abeilles drones. Les abeilles ouvrières représentent la plus grande partie de la population d’abeilles mellifères et les drones ont une espérance de vie limitée. La force motrice de toute colonie est la reine des abeilles.

Ces trois types d’abeilles ont chacune leur propre rôle important à jouer. Mais il est intéressant de noter que ces rôles peuvent évoluer au cours de la vie des abeilles et tout au long de l’année, en fonction des besoins de la colonie dans son ensemble.

En tant qu’apiculteur, il est non seulement fascinant, mais également très utile de comprendre ces différences pour pouvoir interpréter ce qui se passe dans vos ruches à tout moment.

Types d’abeilles dans une ruche

La colonie dans une ruche a trois types principaux d’abeilles adultes d’âges différents et couvent également à différents stades de croissance . C’est un organisme en constante évolution qui s’adapte aux conditions extérieures telles que la nourriture disponible et les conditions climatiques.

La composition à l’intérieur d’une ruche variera. En hiver, lorsque les ressources sont rares et qu’il devient difficile de maintenir une population nombreuse, les abeilles meurent et la population diminue à seulement 5 000 ou 10 000 abeilles . Les drones ne sont d’aucune utilité à cette période de l’année, vous n’en trouverez donc pas dans la ruche. En été , lorsque le flux de nectar est bon, la population d’abeilles ouvrières augmente de manière spectaculaire pour atteindre entre 40 000 et 80 000 abeilles , avec quelques drones ajoutés pour faire bonne mesure!

Les nombres dépendent de la santé et de la productivité de la reine des abeilles, de leurs conditions et de la quantité de fourrage disponible. Quelle que soit la période de l’année, il n’y a qu’une seule reine .

À l’ exception de la reine des abeilles qui vit en moyenne trois ou quatre ans, les abeilles ont des durées de vie relativement courtes. Mais leur seul objectif est d’accroître leur nombre et de perpétuer la colonie dans son ensemble. Les abeilles travaillent pour le bénéfice de l’ensemble plutôt que pour l’avantage individuel.

Le rôle de la reine est très spécifique et inébranlable. Les drones ont aussi un but simple dans la vie. Mais les abeilles ouvrières, qui constituent la majorité de la population, assument des tâches différentes à des moments différents et travaillent constamment à la satisfaction du bien-être général de la ruche.

La définition d’une colonie d’abeilles

Les abeilles sont des créatures sociales . Une colonie d’abeilles est une unité familiale qui comprend les trois types d’abeilles: une reine, des abeilles ouvrières et des drones, même si les drones ne sont présents que quelques mois par an. Il est important de réaliser que chacun des membres d’une colonie travaille en synergie . En d’autres termes, en coopérant les unes avec les autres, les abeilles sont capables d’obtenir des résultats bien supérieurs à ceux que pourraient accomplir les abeilles seules.

Lorsque vous regardez pour la première fois à l’intérieur d’une ruche, cela ressemble probablement à un fouillis d’activités aléatoires. Ne soyez pas dupe!

Une des choses fascinantes à propos des abeilles mellifères est la façon dont elles parviennent à collaborer pour atteindre un objectif commun. Le succès de la colonie repose sur une bonne communication. Les abeilles disposent de systèmes incroyables pour communiquer entre elles. Les abeilles font ceci principalement grâce à l’utilisation de phéromones. L’une de ces phéromones est connue sous le nom de substance reine et est émise par une reine en bonne santé afin de rassurer le reste de la population sur le fait que tout va bien dans la ruche.

Les rôles des abeilles dans une ruche

Comprendre les différents rôles des abeilles à l’intérieur de la ruche est une partie importante du métier d’apiculteur.

Toutes les abeilles commencent leur vie comme un œuf qui est déposé dans l’une des cellules du nid d’abeille. Tous ces œufs sont capables de devenir une reine, une ouvrière ou un drone. Chaque type différent peut être élevé en fonction des besoins de la colonie.

La taille de la cellule en peigne et le type de nourriture fournie à la couvée ont tous une influence sur le type d’abeille à élever. Selon les conditions, la quantité et la qualité de la nourriture disponible, les abeilles ouvrières apparaîtront au bout de 16 à 24 jours, les drones dureront de 20 à 28 jours et une reine émergera au bout de 14 à 17 jours.

La reine des abeilles

Lorsque le besoin s’en fait sentir, une nouvelle reine peut être élevée à partir d’un œuf fécondé normal pondu dans une cellule de reine sur le nid d’abeilles. Ces cellules sont généralement plus grandes et orientées verticalement par rapport aux cellules horizontales plus petites situées sur le reste du peigne.

Ces cellules d’aspect distinctif se trouvent généralement le long des côtés ou du bas des cadres à l’intérieur de la boîte à couvain de la ruche. Par exemple, les abeilles construiront des cellules royales en vue de l’essaimage si la population augmente trop. En outre, si une reine meurt de manière inattendue ou devient improductive, elle peut être remplacée. Les abeilles ouvrières donneront aux larves un régime continu de gelée royale qui leur permettra de devenir une reine des abeilles.

L’absence d’une activité reine ou l’ essaimage sont à la fois de mauvaises nouvelles dans l’ apiculture, de sorte que les signes de ces événements sont des choses importantes à apprendre à reconnaître afin que l’apiculteur peut prendre des mesures préventives.

Le seul rôle de la reine des abeilles est d’ accoupler et de pondre des œufs .

  • Elle est un peu plus grosse que les autres abeilles et a un abdomen plus long.
  • Elle a également des ailes plus courtes que les autres qui couvrent environ les deux tiers de la longueur de son abdomen une fois repliées.
  • Elle a un long stinger mais avec moins de barbes que celles des abeilles ouvrières.

La reine ne fait qu’un vol lorsqu’elle quitte la ruche en tant que reine vierge pour s’accoupler avec les drones à proximité.

Elle passe le reste de sa vie à l’intérieur de la ruche (à moins que les conditions ne deviennent surpeuplées en raison de la croissance démographique, auquel cas elle essaiera en prenant une partie de la colonie avec elle) .

C’est trop risqué en dehors de la ruche et elle est trop importante pour le bien-être de la colonie. Sa génétique, ainsi que celles des drones avec lesquels elle s’est accouplée, déterminent la qualité et le tempérament de la colonie dans son ensemble .

Une reine fertile peut pondre plus que son propre poids en œufs chaque jour (jusqu’à 2 000, ou un toutes les 20 secondes) . Elle est essentiellement une machine à pondre des œufs. Ce rôle est vital pour la survie de toutes les abeilles.

Parce que la présence d’une reine pondeuse saine est si essentielle à une colonie , il est très important pour les apiculteurs d’être en mesure de trouver et de reconnaître la reine. Souvent, la reine est marquée pour la rendre plus facile à repérer.

L’abeille ouvrière

L’abeille ouvrière est une femelle non fertile. Elle ne peut pas se reproduire comme la reine des abeilles. Elle est aussi l’abeille la plus occupée de la ruche! L’abeille ouvrière assume de nombreux rôles au cours de sa vie. Ces tâches dépendent de son âge et de sa maturité et sont essentielles à la survie de la colonie.

Leur premier rôle dans la vie est celui d’ infirmières . Les premiers jours d’une jeune ouvrière adulte sont consacrés à la garde de la couvée. Les tâches consistent notamment à préparer les cellules de couvain et à nourrir les larves avec un mélange de miel et de pollen. Après environ trois jours, des glandes spéciales sur la tête de la travailleuse deviennent actives et sécrètent une substance laiteuse appelée gelée royale.. Ce liquide très nourrissant est surtout destiné à la larve des futures reines et aux reines adultes. D’autres abeilles sont nourries de petites quantités de gelée royale. Les abeilles nourricières sont également responsables du maintien de la température du couvain à une température constante de 35 ° C.

Si la température baisse, elles se serrent l’une contre l’autre pour générer de la chaleur corporelle et, si elle devient trop chaude, déposent des gouttes d’eau autour ruche, puis ventilez l’air avec leurs ailes pour refroidir la ruche par évaporation.

Un rôle pour chacune

Vient ensuite le rôle de soin des abeilles ouvrières. Cela implique le nettoyage des débris de l’intérieur de la ruche et la construction et la réparation du peigne à cire.

Ce rôle dure généralement environ une semaine et pendant cette période, ils peuvent également assumer des fonctions de garde à l’entrée de la ruche.

Le dernier rôle de l’abeille ouvrière est la recherche de nourriture . Les abeilles ouvrières cherchent du nectar, du pollen, de l’eau et des résines végétales que les abeilles utilisent pour fabriquer de la propolis (également appelée colle d’abeille, utilisée pour colmater les lacunes de la ruche) .

La recherche de nourriture est la phase finale de la vie des abeilles ouvrières. Les abeilles meurent généralement sur le terrain pendant les travaux de recherche de nourriture.

La durée de leur quête dépendra de la quantité d’énergie dépensée. Si les sources de nourriture se trouvent à proximité de la ruche, une abeille ouvrière peut continuer à chercher de la nourriture entre 15 et 38 jours. En hiver, lorsque l’activité ralentit complètement, l’abeille ouvrière peut vivre jusqu’à 140 jours!

L’abeille drone

Les drones sont les abeilles les plus paresseuses de la colonie. Ils n’ont qu’une chose en tête: trouver une reine vierge pour s’accoupler! Leur seul rôle est de reproduire .

Ces abeilles mâles sont plus grandes que les ouvrières et ont des yeux composés plus grands et de grandes ailes musculaires. Ils n’ont pas non plus de dard.

Les mâles sont créés lorsque la reine rencontre une cellule de bourdon plus grande, et lorsqu’elle pond l’œuf, elle ne le féconde pas.

Cela se traduit par le drone. Au début, les abeilles nourricières nourrissent les drones, mais à mesure qu’elles vieillissent, elles se servent elles-mêmes du miel directement dans les magasins d’alimentation (assez curieusement, cela me rappelle mes enfants adolescents!) .

On pense que la présence de drones dans la ruche rassure le reste de la colonie. Si la reine a besoin d’être remplacée, les drones sont prêts et désireux de faire leur devoir!

La vie d’une abeille drone est courte mais douce. Leur durée de vie n’est que d’environ 3 mois et si, pour une raison quelconque, les magasins d’alimentation commencent à se faire rares, les abeilles ouvrières les expulseront de la ruche.

C’est ce qui se passe en prévision de l’hiver lorsque la colonie ralentit et que la nourriture est trop précieuse pour être gaspillée. Parce que les drones ne savent pas comment chercher du fourrage, ils mourront de faim.

Les drones sont également de bons leurres pour protéger la reine des abeilles lors des vols d’accouplement. Après tout, il n’ya qu’une reine, mais quelques drones dévorés par les prédateurs n’ont aucune importance. Les drones sont consommables!

Et ce n’est pas mieux pour aucun des drones qui réussissent réellement à s’accoupler avec la reine. Le processus d’accouplement tue le drone puisque son abdomen s’est déchiré pendant la procédure!